Loïc Escoffier remporte la Route du Rhum – Destination Guadeloupe en Rhum Multi !

À retenir

  • Loïc Escoffier a coupé la ligne d’arrivée de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe en deuxième position à 15h52 (heure locale).
  • Le skipper de LODIGROUP est finalement déclaré vainqueur en raison d’unepénalité de 90 minutes infligée à Roland Jourdain, premier sur la ligne.
  • Son temps de course est de 16j 06h 37m et 23s.

Il était 15h52, heure locale (20h52 heure de Paris) lorsque Loïc Escoffier a franchi la ligne d’arrivée de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe à bord de LODIGROUP. Deuxième derrière Roland Jourdain, le Malouin s’adjuge finalement la reine des transatlantiques en raison de la casse d’un plomb moteur du skipper de We Explore constatée après le passage de ligne et entraînant une pénalité de 90 minutes. Une victoire à la saveur toute particulière pour Loïc qui avait chaviré il y a un peu plus de quatre mois au sud de l’Irlande et qui vient récompenser la résilience dont il a fait preuve avec son équipe et LODIGROUP pour être au départ à Saint-Malo.

Incroyable rebondissement à Pointe-à-Pitre cet après-midi ! Alors que Roland Jourdain était arrivé en premier sur la ligne avec 43 minutes d’avance, le skipper de We Explore concède finalement la victoire à Loïc Escoffier après avoir reçu une pénalité de 90 minutes.

Un scénario complètement fou

« Il y a deux jours, je savais qu’il y allait avoir un match, je suis un optimiste ! Même là, j’ai quand même renvoyé le code 0 et je me suis posé la question : « Pourquoi je renvoie le code 0 ? ». 90 minutes de pénalité, ça s’est joué à rien.

C’est un délire, j’ai poussé jusqu’au bout… Cette victoire, il a fallu aller la chercher ! »

C’est donc en vainqueur que le Malouin a fait son arrivée au ponton du Mémorial ACTe accueilli sous les applaudissements du public ! Très ému, le skipper de LODIGROUP est revenu sur sa superbe course avec une pensée pour Gilles Buekenhout, concurrent Rhum Multi longtemps en tête qui a chaviré il y a deux jours avant d’être récupéré par un cargo et présent sur les pontons pour le féliciter. Une épreuve que Loïc Escoffier a lui-même vécu quatre mois auparavant en chavirant au sud de l’Irlande et qui rend cette victoire encore plus belle et savoureuse, « Il y a beaucoup d’émotions aujourd’hui. Il y a 4 mois, je ne savais pas si j’allais prendre le départ. J’étais en train de me faire hélitreuiller en mer d’Irlande, je ne faisais pas le malin.

Le bateau était tout neuf, heureusement que j’ai un super sponsor parce qu’il y en a beaucoup qui auraient voulu arrêter suite à ça. En plus, avec ce qui m’est arrivé, je n’avais pas le droit à l’erreur, et je le savais. J’ai appuyé sur le frein au début, et puis à un moment je me suis dit qu’il fallait y aller, donc j’ai dormi avec l’écoute dans la main tout le temps, j’ai réglé mes alarmes. » commente Loïc les larmes aux yeux.

Seize ans après sa dernière participation à la Route du Rhum où il avait terminé quatrième, Loïc aura retrouvé avec plaisir les joies de la compétition et prouve qu’il n’a rien perdu de son sens aïgu de la tactique ! Dans le groupe de tête depuis le début, le Malouin s’est d’ailleurs réjouit de la bataille menée tout au long de cette traversée, « Nous avons su montrer que même dans une classe amateur – j’appelle ça « amateur éclairé » – il y avait du match, même si on met un peu plus de temps que les autres. On se fait mal comme les autres, et même plus longtemps. Mon frère Kevin arrive 4e, ils arrivent dans un mouchoir de poche. Nous aussi et il y a encore du match, et même derrière avec Halvard (Mabire) et Marc (Guillemot). »

Avec cette victoire, Loïc inscrit donc son nom à la liste des grands marins vainqueurs de l’épreuve et ajoute un nouveau titre à la famille Escoffier qui en possède désormais quatre (Franck-Yves Escoffier, le père, est triple vainqueur). Une énorme fierté pour le Malouin qui compte bien savourer ce moment avant de retourner très vite à sa vie d’armateur de bateaux de pêche à Saint-Malo !

Crédits photos : Alexis Courcoux / RDR2022

Une identité forte

 

Pour incarner son aventure voile LODI GROUP a choisi de créer une mascotte qui habillera les voiles et la coque du catamaran. « IDOL » (anagramme de LODI), est une créature hybride qui mélange l’allure aérienne d’un oiseau au corps fin et d’un hyménoptère. L’oiseau évoque la légèreté, l’agilité, la vitesse. L’abeille évoque le collectif, l’effort, la solidarité.

Cette création illustre les raisons d’être de LODI GROUP en tant qu’acteur de santé publique et les valeurs portées au quotidien par l’entreprise et dans cette grande aventure voile.

Création : Jean-Baptiste Épron

Notre skipper

Loïc Escoffier a le parler franc et le contact facile des gens qui foncent droit au but, forgé par la conviction qu’il y a trop de choses à faire pour perdre du temps. Marin, père de famille, entrepreneur, passionné de rugby… Du haut de ses 40 ans, le Malouin n’a en effet pas traîné en chemin.